Accueil / 2011 – Vol. 5 No 4 / Un catalogue de nowell?!

Un catalogue de nowell?!

Photos Guillaume D.-Cyr
Photos Guillaume D.-Cyr

Édito

 

Quelle idée décalée en cette époque du net et du virtuel que de produire un catalogue ! Mais voilà bien cinq ans que la cofondatrice de Bazzart, Kim Damboise, rêvait de ce numéro. L’idée a mûri. Puis nous avons eu la clairvoyance de nous associer à un événement en plein essor, qui gagne en popularité et suscite l’intérêt : le Salon Nouveau Genre.

Organisé par l’unique Olivier Bhérer-Vidal, artiste en métiers d’art et en dessin, le Salon Nouveau Genre est une foire à l’image de son géniteur. Nous y retrouvons des artistes et artisans indépendants, des organismes et des entreprises émergentes, des éditeurs et des maisons de disques en marge. La centaine d’exposants nous offre une quantité impressionnante d’objets uniques et originaux.

C’est peut-être un hasard, mais peut-être pas non plus : une aura particulière existe autour de ce salon. Il y a ce lien qui unit les participants, ce côté do it yourself. Ne cherchez pas, il n’y a pas de grosses productions en chaîne, ni de grosses quantités en stock. Pas de grosses marques populaires non plus. Que la promesse d’articles uniques confectionnés passionnément à la main par leur concepteur.

Il y a aussi ce côté grano qui n’en est pas vraiment un. Vrai que la matière première –  tissus, perles, bois, fil, plastique, papier et j’en passe – est dispendieuse. C’est pourquoi quelques artistes inventifs et débrouillards transforment et récupèrent des matériaux de manière particulièrement surprenante. Par exemple, je vous conseille vivement de vous rincer l’œil du côté des Créations d’Ana ( page 19 ). Elle crée des bijoux précieux, féminins et raffinés avec de vieux vinyles ! Le résultat est vraiment intéressant… Il fallait y penser ! ! Les objets écodesign, ça vous parle ? Moi, oui.

Avoir une pensée globale rime aussi avec « acheter local ». La liste des avantages en vaut le coup : encourager notre économie, soutenir notre vitalité artistique, choisir des produits durables, opter pour la qualité. Est-ce vraiment plus cher ? Dans tous les cas, c’est souvent plus intéressant. Nous pouvons clamer haut et fort notre droit de consommer, mais… rien ne nous empêche d’être près de nos valeurs, de penser à l’héritage de nos enfants, d’êtrefinfinauds dans nos achats, qu’en pense le voisin.

Ce numéro met en relief le potentiel et le talent de nos artistes et artisans d’ici. C’est à vous d’en profiter. Ils sont près d’une centaine à se rassembler aux rendez-vous du Salon Nouveau Genre pour vous offrir ce qu’ils font de mieux. Voici en ces pages un bref échantillon.

JOYEUSES FÊTES

Cœur de mailles