Accueil / 2016 - Vol. 10 No 1 / “LES DIAMANTS, ÇA M’ENNUIE”

“LES DIAMANTS, ÇA M’ENNUIE”

De gauche à droite (or 24 K sur argent sterling) : Pendentif Renard; Jonc Ajustable; Boucles d’oreille Eugénie; Pendentif Cocotte. Photos Anthony McLEAN (renard) et Karine RODRIGUE
De gauche à droite (or 24 K sur argent sterling) : Pendentif Renard; Jonc Ajustable; Boucles d’oreille Eugénie; Pendentif Cocotte. Photos Anthony McLEAN (renard) et Karine RODRIGUE

Partenaires artistes : Karine Rodrigue

Karine Rodrigue est une joaillère basée dans le quartier Saint-Roch, aux Artistes de la Manufacture, une copropriété d’artistes de diverses disciplines. Sa spécialité : la méthode Keum-Boo. Cette technique coréenne ancienne très difficile à maitriser lie l’or pur et l’argent. Utilisant les caractéristiques intrinsèques des métaux précieux, cette technique permet, par un phénomène d’échanges d’électrons sur leurs interfaces, de les lier sans soudure. Inspirée par la beauté brute et naturelle des métaux, elle a développé, depuis 2004, des procédés qui lui sont propres et elle produit elle-même les feuilles d’or pur à partir de pépites pour ensuite les intégrer à ses bijoux. Elle-même issue de l’École de Joaillerie de Québec, c’est après 17 ans d’expérience qu’elle y devient à son tour formatrice lors d’ateliers de perfectionnement en Keum-Boo.

« Je veux faire des jouets tactiles que l’on prend plaisir à manipuler, des objets familiers qui deviennent intimes, car ils vous collent à la peau et honorent la belle personne que vous êtes […]. »

Accessibles, délicates et intimes, ses pièces uniques sont notamment disponibles dans plusieurs lieux de la ville de Québec (MCQ, MNBAQ, etc.). De plus, elle fait partie de Filière 11 (voir page 24), un collectif de joaillières basé à Québec, qui se donne pour mission d’éveiller l’intérêt pour le bijou artistique actuel et de le rendre plus accessible.

karinerodrigue.info

Cœur de mailles