Accueil / 2016 - Vol. 10 No 1 / Revoir le monde, une étape à la fois

Revoir le monde, une étape à la fois

Continental Divide de Christian Calon. Mois Multi 2016. Photo Christian Calon
Continental Divide de Christian Calon. Mois Multi 2016. Photo Christian Calon

Partenaire culturel : Mois Multi

Depuis le tournant du millénaire, l’organisme Recto-Verso nous offre à chaque année le Mois Multi. Cet évènement qui, d’année en année, fait preuve d’une audace toujours renouvelée en mettant en avant l’expérimentation scénique et technologique, nous revient en 2016 avec une approche nouvelle.

Généralement, l’utilisation d’un thème se confine à une seule édition. Mais pour la première fois, l’édition qui a eu lieu au mois de février 2016 ainsi que les deux prochaines éditions du Mois Multi seront façonnées sous l’angle du ré-enchantement du monde. L’initiative est celle d’Ariane Plante, nouvelle commissaire nommée du Mois Multi, succédant à Viviane Paradis qui complétait quatre années de mandat à ce poste. L’artiste s’est faite connaître sur la scène des arts multidisciplinaires dès 2010 alors qu’elle était invitée à une résidence d’écriture et de création en France pour le festival Laisser le passage libre. Elle y complète sa première œuvre sonore Cycle des dérives qui est suivie en 2012 par le projet Klondike – décor sonore pour patinoire. C’est cette même année que la direction artistique du Mois Multi l’invite à organiser les cabarets audio du festival dédiés aux performances sonores. Férue d’art et sensible au rapport entre art et technologie, ce n’est donc pas un hasard si Ariane Plante se retrouve aux commandes du festival.

Durant les trois prochaines années, le Mois Multi s’est donné pour mandat de combattre la morosité et les dérives qui semblent frapper notre époque. Il souhaite proposer au spectateur de changer son angle de vue et d’être attentif au monde qui l’entoure pour se réapproprier les espaces communs et faire face aux mutations des temps présents. Ainsi, espère-t-on, le spectateur pourra renouer avec la beauté, avec l’art du vivre ensemble, avec l’utopie et se prémunir contre le pessimisme et le cynisme ambiant. Vaste programme s’il en est un! Toutefois, l’utilisation des tableaux pluridisciplinaires présentés durant le Mois Multi est particulièrement propice à la réalisation de cet objectif. Du fait de la relation entre plusieurs formes d’expression, le spectateur est appelé à vivre une expérience réellement immersive qui fait appel à plusieurs sens mais surtout, à plusieurs sensibilités. L’utilisation des technologies dans le processus créatif et dans la livraison fascine et attire mais, au final, c’est l’expression artistique qui touche et qui finit par atteindre sa cible. En ce sens, Ariane Plante souhaite que l’on retienne de son passage et de son travail avec l’équipe du Mois Multi des « expériences artistiques investies de ressenti » où tout le monde peut y trouver son compte.

La première des éditions, présentée en février 2016, a placé les bases du ré-enchantement en explorant d’abord l’attention du monde. Gageons que les prochaines éditions nous emporteront encore plus loin dans notre psyché collective!

Cœur de mailles