Accueil / Arts visuels / Observations urbaines

Observations urbaines

3081 Valmont Road, Boulder, Colorado, United States (2012) de Jon Rafman. L'œuvre émerge de très longues heures de recherche sur Google Street View.
3081 Valmont Road, Boulder, Colorado, United States (2012) de Jon Rafman. L'œuvre émerge de très longues heures de recherche sur Google Street View.
3081 Valmont Road, Boulder, Colorado, United States (2012) de Jon Rafman. L’œuvre émerge de très longues heures de recherche sur Google Street View.

Partenaire : Moulin La Lorraine

Le Moulin La Lorraine, le centre d’art, de culture et de nature de Lac-Etchemins, a pris l’habitude d’inviter des collections corporatives à investir ses espaces d’exposition. La prochaine en lice : la collection d’œuvres d’art de la Caisse de dépôt et placement du Québec. De cette collection, composée de 184 œuvres, sera retranchée environ une quinzaine d’œuvres. Quoi de mieux que des créations qui traitent d’urbanité pour contraster avec ce site bucolique?

L’heure bleue. C’est le thème qu’a choisit d’exploiter la conservatrice de la collection, Marie-Justine Snider. « C’est une heure incertaine, l’annonce du changement, c’est la ville en mutation, sans frontière, apocalyptique, virtuelle… », énumère madame Snider, qui a fait tout un travail d’analyse de l’ensemble de la collection. À la lumière de cette recherche, elle a constaté que l’urbanité en général liait la majorité des œuvres. Elle a raffiné sa sélection pour ne retenir que les créations qui répondaient à son énoncé final, soit « les problématiques qui se trafiquent dans la ville ».

Ce sera la première fois que des œuvres de la Caisse de dépôt sortiront de l’établissement de leur maison-mère. « Nous n’avons pas l’habitude d’exposer hors de nos murs, sauf dans le cas d’expositions muséales, mais ça nous semblait naturel de répondre positivement à la demande du Moulin La Lorraine, qui a déjà reçu d’autres expositions corporatives, dont celles de la Banque Nationale et d’Hydro-Québec », admet la conservatrice.

Cette exposition présentera majoritairement des photographies, mais également des sculptures et des peintures. Il y aura des œuvres de Robert Walker, Benoit Aquin, Alain Paiement, James Carl, Medrie McPhee, Jon Rafman… Que des artistes reconnus qui ont déjà exposé dans les musées. Chacun d’eux incarnera un sous-thème relié à L’heure bleue. Par exemple, la sculpture Convoiture #7, de la série jalousie, (2010), de James Carl, est une structure tressée toute en volume qui utilise des stores vénitiens. L’artiste entretient un intérêt pour les objets que la société rejette et s’exprime conséquemment sur notre façon de consommer. Quant à Jon Rafman, il s’intéresse aux répercussions des technologies sur la conscience collective. Son œuvre 3081 Valmont Road, Boulder, Colorado, United States (2012) est une image atypique; elle émerge de très longues heures de recherche sur Google Street View – voire même des années – pour capter des images surréalistes. L’artiste devient un touriste virtuel. Il choisit son sujet, le recadre et le présente en gros plan avec tout ce que ça implique. Medrie McPhee sera représentée entre autres par The Last Gas Station on Earth (2008), une œuvre sur le thème de la structure architecturale urbaine, entre le réel et le mental. Les couleurs criardes font un rappel à la survie et à l’impact industriel.

Cette exposition exceptionnelle est une occasion toute spéciale d’aller à la rencontre de l’urbanité et de la ville dans un lieu contemporain imprégné d’histoire. Si le Moulin La Lorraine est d’abord un lieu patrimonial, l’aménagement du site est tout ce qu’il y a de plus moderne et largement à la hauteur des œuvres qu’il reçoit.

MOULINLALORRAINE.CA

Cœur de mailles