Accueil / Arts visuels / Manif d’art prend la rue

Manif d’art prend la rue

Yeondoo Jung, " La Chasse Galerie - Nicole", 2016 Nicole
Yeondoo Jung, ” La Chasse Galerie – Nicole”, 2016 Nicole

C’est au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) que Manif d’art dévoilait mardi dernier sa programmation. Du 17 février au 14 mai prochain, la biennale entend réchauffer la ville de Québec avec une programmation réunissant plus de 100 artistes sous le thème de la joie.

Ayant lieu dans 29 endroits différents, Manif d’art 8 sera partout en ville. En plus d’une association avec le MNBAQ, treize codiffuseurs présenteront des œuvres en lien avec le thème L’art de la joie. Pour permettre au public de se déplacer entre tous ces endroits, cinq parcours de visite seront proposés.

Place à l’art public

Entre ces lieux pourront être observées plusieurs œuvres extérieures. Pour sa 8e édition, la seule biennale hivernale en Amérique du Nord a choisi de doubler sa programmation d’art public en offrant la chance à une dizaine d’artistes de créer des œuvres à même les rues de Québec.

Si certains de ces invités connaissent bien l’hiver québécois, comme le professeur à l’Université Laval et artiste interdisciplinaire Jocelyn Robert, certains artistes internationaux y seront confrontés pour la première fois.

Yeondoo Jung, photographe sud-coréen, sera en charge de l’un de ces projets extérieurs. Après un séjour à Québec l’été dernier dans le cadre d’une résidence à Manif d’art, l’artiste international reviendra dans la capitale pour mettre de la joie dans ses rues. Reconnu pour ses mises en scènes éclatées et colorées, le travail de Jung ne pourrait mieux exemplifier le thème de la biennale.

Le Français Jean-Charles Massera sera également du nombre. D’abord considéré comme un auteur de fiction et un critique d’art, Massera diversifie sa pratique et touche depuis peu à l’installation sonore, la photo et même l’affichage public.

Grandement inspirée par les relations humaines et les codes culturels, l’artiste vidéo suisse Elodie Pong présentait le printemps dernier Paradise paradoxe au musée Helmaus de Zürich. Cette exposition solo mettait de l’avant une réflexion sur l’architecture invisible qui nous entoure. Elle sera également de cette édition.

Ces quelques artistes, sélectionnés par la commissaire internationale Alexia Fabre, font partie de la longue liste d’invités qui n’a pas encore été entièrement dévoilée. Six autres artistes devraient les rejoindre cet hiver pour prendre les rues de Québec dans une bourrasque de joie.

 Programmation différente

En plus de ces artistes de l’art public, plusieurs autres volets seront offerts pendant la biennale. L’exposition principale, qui se tiendra pour la première fois au MNBAQ, rassemble 15 artistes dont BGL, Annette Messager, Carlos Amorales et Christian Boltanski.

Une programmation spéciale pour les enfants, la P’tite Manif, a été mise sur pied et offrira des activités et des expositions adressées aux plus jeunes et à leur famille.

Fondée en 2000 par l’Œil de Poisson, Manif d’art est un événement qui a lieu tous les deux ans à Québec. Ayant pour mandat de réunir des artistes contemporains de différents pays sous un thème commun, la biennale propose de diffuser l’art pendant plus d’un mois dans le quartier St-Roch et ses alentours. Par le passé, MANIFESTATION D’ART DE QUÉBEC se tenait au début du mois de mai, mais a été déplacée à l’hiver 2017 pour cette édition en raison de l’entente avec le MNBAQ. L’exposition principale étant hébergée dans le nouveau pavillon, Manif 8 a dû attendre son ouverture officielle avant de l’envahir de L’art de la joie.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cœur de mailles