Accueil / 2015 - Vol. 9 No 2 / Les Veillées : L’art frappe à votre porte

Les Veillées : L’art frappe à votre porte

Daniel Bélanger de la compagnie de danse Code universel et Jérémie Bernaert de la compagnie HVDZ lors du spectacle Les Veillées à Beauport à l'automne 2014. Photo Maggie Deléglise.
Daniel Bélanger de la compagnie de danse Code universel et Jérémie Bernaert de la compagnie HVDZ lors du spectacle Les Veillées à Beauport à l’automne 2014. Photo Maggie Deléglise.

Les Veillées, c’est un projet qui voyage. D’abord fondé en France, il arrive au Québec en 2014. Du 26 octobre au 9 novembre 2014, le danseur Daniel Bélanger, la compagnie de danse Code Universel et quantité d’artisans d’ici sont allés à la rencontre des gens de la région de Québec dans l’arrondissement de Beauport. Pour monsieur Bélanger, les Veillées sont d’abord et avant tout la rencontre d’artistes avec le public dans le but de partager et de contempler toute la beauté que suggèrent différents médiums d’art.

Léa Ratycz-Légaré, Maryse Damecour et Geneviève Duong en action à Beauport pour Les Veillées. Automne 2014. Photo Daniel BÉLANGER.
Léa Ratycz-Légaré, Maryse Damecour et Geneviève Duong en action à Beauport pour Les Veillées. Automne 2014. Photo Daniel BÉLANGER.

Ainsi, des artisans se promènent de porte en porte à la rencontre des gens. Ils ne se contentent pas de vous parler d’art : ils vous proposent des performances, et ce dans votre salon! On passe de citations à la danse à la poésie. Pour monsieur Bélanger, cela permet entre autres de présenter toutes les possibilités qu’offre la danse contemporaine. C’est une ouverture pure et simple sur l’émotion et une démystification des tabous au sujet de la danse. Les artistes vous amènent également à participer à des captations vidéo pour parler d’une parcelle de votre histoire ainsi que de votre quartier. La vidéo est présentée en arrière-plan lors du spectacle donné à la fin de l’évènement. Ce spectacle gratuit est offert en salle pour le grand public. Les organismes de la région sont invités à se joindre à l’expérience. Par exemple, le Cercle des Fermières a voulu s’impliquer lors de l’édition de 2014. Pendant le spectacle, qui rassemblait à nouveau plusieurs artistes multidisciplinaires, une dame faisait du tricot en se berçant sur scène, un clin d’œil au folklore québécois.

Code Universel a eu tant de succès avec cet événement que la Ville de Québec envisage d’octroyer les subventions nécessaires afin de poursuivre Les Veillées jusqu’en 2019. Cela permettrait à l’organisme de diversifier encore plus ses actions afin de faciliter l’accès du grand public à la danse contemporaine. Monsieur Bélanger s’implique également auprès des jeunes et a entamé un travail de coproduction, Nous ne sommes pas des oiseaux, avec le Théâtre du Gros Mécano en vue d’une diffusion à l’automne 2016. Il travaille aussi sur Les Porteurs de la danse, qui permet au public de participer à des ateliers traitant de la danse contemporaine et d’assister à deux représentations. Au final, monsieur Bélanger désire que l’envie de connaître la danse en vivant cette expérience se propage au maximum. Nous pouvons dire qu’il y parvient très bien.

1 Grâce à l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec.

codeuniversel.com

Cœur de mailles