Accueil / 2014 – Vol. 8 No 3 / Multidisciplinaire et unique

Multidisciplinaire et unique

 

 

La comédie musicale Mary Poppins était présentée au printemps 2013. Sur la photo : Michel BLACKBURN. Photo Éric LAROCHE
La comédie musicale Mary Poppins était présentée au printemps 2013.
Sur la photo : Michel BLACKBURN. Photo Éric LAROCHE

 

Elle est urbaine. C’est un centre de formation artistique multidisciplinaire unique. Et elle est jaune, bien sûr… Depuis plus de 15 ans, des milliers d’artistes en herbe s’épanouissent en ses murs. Des enfants, des adolescents et des adultes, débutants et chevronnés. Ils sont guidés par des artistes professionnels qui pratiquent tous l’exercice vivant de leur art, qui conçoivent et dirigent des formations tant en arts de la scène (théâtre, chant, danse) qu’en arts visuels (dessin, peinture, bande dessinée, sculpture, photographie).

Nous y trouvons une centaine d’ateliers-cours répartis sur trois sessions ainsi que la production annuelle d’une quinzaine de « grands projets » : des pièces de théâtre et des comédies musicales. Pour les jeunes de sept à dix-sept ans, il y a aussi les camps d’été Vie d’artiste. Tous ces volets d’apprentissage débouchent sur plus de 150 rencontres publiques venant finaliser la croisée des parcours individuels : des spectacles, des récitals, des expositions et… des applaudissements, des félicitations pour stimuler et valoriser tous ces élèves.

La passion des artistes professionnels qui animent l’endroit en fait un lieu unique, tout comme l’ouverture de l’établissement à différentes époques et cultures, à des œuvres qui, d’hier à aujourd’hui, fascinent encore par leur richesse et leur modernité. À titre d’exemple, les productions théâtrales de la dernière saison ont amené les interprètes à la rencontre de la dramaturgie polonaise, italienne, anglaise, américaine, belge, française et québécoise, classique ou contemporaine. Chaque été, un thème riche guide les activités des camps d’été; à ce jour, entre autres, ils ont voyagé dans la Chine impériale, en Égypte ancienne, à Vienne au temps de Mozart, à l’époque du Roi Soleil, dans les dédales de la mythologie grecque et à Venise, la Sérénissime.

La Maison Jaune a fait de la comédie musicale sa spécialité maison, la mettant en phase avec la vogue actuelle pour cette forme d’art populaire. Au cours de la saison 2014-2015, les participants produiront le fameux Moulin Rouge ou encore Billy Elliot. Toutes les productions sont dirigées par des professionnels de la scène, et les artistes sont accompagnés par des musiciens qui performent en direct. Toutes les pièces sont traduites dans la langue de Molière, ce qui leur donne une saveur locale.

Soulignons un volet prestigieux du centre, offert aux élèves de niveau secondaire qui sont performants à l’école et artistes dans l’âme : des formations en théâtre et en arts visuels leurs sont offertes tous les après-midi, durant toute l’année scolaire. Ce volet s’inscrit dans le programme Sports-Arts-Études des Commissions scolaires de la Capitale et des Navigateurs.

Pour la Maison Jaune, tout a commencé en 1998 par un geste pionnier de Nicole Thibault. Après la disparition des Ateliers Imagine, elle a découvert ce lieu inspirant situé dans le quartier Saint-Roch, au coin des rues Christophe-Colomb et Horatio-Nelson, dans l’îlot des Tanneurs, aussi appelé quartier des artistes. Aujourd’hui, plus de 1200 personnes fréquentent la Maison Jaune annuellement; elle est devenue un pilier culturel de Québec.

lamaisonjaune.com

Cœur de mailles