Édito

COMMENCER DU BON PIED

/ par Claire GOUTIER

Les Liaisons dangereuses, présentées au Théâtre de la Bordée en avril 2014. Noémie O’Farrell et André Robillard. Photo D.-Maxime SAMSON

L’automne est bien connu pour être une période d’effervescence culturelle : c’est la rentrée! Ça bouge partout en ville, tout le monde est en feu, tout le monde est à l’affût de ce qui se passe après avoir fait le plein d’énergie… Bref, la vie est belle et, pour les diffuseurs et producteurs des arts de la scène, c’est aussi le commencement d’une nouvelle année. BAZZART s’est dit que c’était tout à fait à propos de vous parler de théâtre.

Pourtant, s’il y a une discipline qu’on croirait pouvoir se passer de présentation, c’est bien le théâtre. Qui ne sait pas ce qu’est le théâtre? Tout le monde connait ça! Mais quiconque a fréquenté un théâtre professionnel dans les derniers mois s’est sans doute aperçu que le théâtre, de nos jours, ne se résume plus à une scène, des costumes et quelques acteurs. Il y a plus. Beaucoup plus!

Toutefois, force est de constater que les artisans du théâtre à Québec qui jouissent d’une carrière internationale évoluent dans l’ombre. Nous connaissons à peine nos meilleurs ambassadeurs. Nous avons donc entrepris de creuser cette belle question.

Pour élaborer ce numéro, notre complice Geneviève Vaillancourt (voir page 4) a fait enquête pour dénicher un large éventail de sujets à aborder. En voici quelques
oiseaux rares.

Pour commencer votre année culturelle du bon pied, découvrez des créateurs qui s’investissent dans leur passion.

Leur persévérance et leur éclat, c’est de la vitamine!

Les Liaisons dangereuses, présentées au Théâtre de la Bordée en avril 2014. Noémie O’Farrell et André Robillard. Photo D.-Maxime SAMSON
Les Liaisons dangereuses, présentées au Théâtre de la Bordée en avril 2014. Noémie O’Farrell et André Robillard. Photo D.-Maxime SAMSON
Cœur de mailles