Accueil / Musique / CKIA 88.3 FM – La radio communautaire qui va de l’avant

CKIA 88.3 FM – La radio communautaire qui va de l’avant

Photo : Maude Demers - Les studios de CKIA sur la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch.
Photo : Maude Demers -  Les studios de CKIA sur la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch.
Photo : Maude Demers – Les studios de CKIA
sur la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch.

Partenaire : CKIA

La radio communautaire CKIA est sur les ondes depuis maintenant 30 ans. Cette station, d’abord créée pour la population de la Basse-Ville de Québec, émet depuis le début des années 2000 jusqu’à 80 kilomètres autour de la ville, et même à travers le monde grâce à sa diffusion Web. Cependant, même avec l’optique d’une ouverture internationale, les membres de la station gardent en tête l’objectif d’une couverture locale, soit le but premier pour lequel CKIA a été fondée.

Au cours des 30 dernières années, des citoyens ont diffusé une grande variété d’émissions pour rejoindre le plus grand public possible. CKIA est ouverte à tous et tend à une proximité dans la vie des gens : « Nous avons une conception de la société qui est aux antipodes de la radio de confrontation. Notre radio est vraiment un médium rassembleur, avec l’idée de ne laisser personne de côté. Nous sommes d’avis que nous participons tous à la même société et nous devons tous nous investir », explique Sébastien Merckling, producteur et membre du conseil d’administration.

CKIA s’ouvre donc à la population entière. Il y a des émissions pour tous les goûts et la flexibilité de la programmation permet à un grand nombre de personnes de s’exprimer au micro. « Tout le monde peut trouver son compte » affirme monsieur Merckling. Sur leurs ondes, nous avons, entre autres, des émissions sur des questions de société, telle L’Alternative économique, produite par un collectif d’étudiants et d’économistes, ou Vivre ensemble au XXIe siècle. Y figurent aussi des émissions à saveur culturelles ainsi que certaines autres plus pointues, telles que Voies autochtones ou Mes amies de filles qui abordent des thématiques plus spécifiques. Le milieu communautaire de Québec a également sa tribune avec l’émission Parole Communautaire.

La station offre une fraîcheur indéniable, car elle accorde une grande place aux artistes de la relève. CKIA mise en effet sur des styles musicaux que nous retrouvons peu sur les stations commerciales. Elle programme des émissions englobant des genres allant du blues au jazz, en passant par la musique du monde, la chanson et le classique. Il y a notamment l’émission Trame sonore, portant sur la musique de film, La marge, qui est dédiée au rock, punk, francophone et post-rock, ainsi que Bourbon & limonade, une émission consacrée au folk-country, en partenariat avec l’Association des radios communautaires du Québec. Du même coup, « nous offrons de la visibilité à des artistes qui ne jouent pas nécessairement dans les autres stations et aux artistes de la relève » précise Lorinne Larouche, directrice générale de CKIA. Les musiciens locaux, et en particulier ceux qui évoluent en dehors d’un style pop, ne trouvent pas leur place sur les ondes des radios commerciales; CKIA leur accorde une plate-forme de diffusion. En fin de compte, pour l’auditeur de CKIA, la station permet de rester en contact avec la scène musicale locale et de sortir des programmes de musique « souvenirs » autant que d’un répertoire répétitif et restrictif des stations commerciales.

Les émissions de CKIA sont éclectiques et permettent à un large public d’y adhérer. En même temps, la station offre à de nouveaux producteurs-animateurs l’opportunité de se faire entendre et d’amener de nouvelles idées d’émissions. Cette invitation à faire partie de l’équipe est publicisée par la station sur leurs ondes, ainsi que sur leur site Internet.

Pour les membres de la station, 30 ans, c’est un bel exploit, mais il ne faut pas s’arrêter là. Pour eux, il est important de regarder vers l’avenir. « Nous avons trente ans, mais nous voulons nous rendre à 40! », déclare monsieur Merckling. Pour ce faire, l’équipe de CKIA a déjà de nombreux projets qu’elle souhaite réaliser dans les prochaines années. La station veut être plus présente sur le Web. « Il y a une grande possibilité d’ouverture avec les nouveaux médias et c’est aussi par Internet que nous rejoindrons les jeunes », souligne madame Larouche. « Pour l’avenir, il y a du travail à faire, mais c’est très positif », renchérit-elle. L’équipe de la station travaille présentement à mettre sur pied une émission quotidienne portant sur les enjeux locaux de l’actualité du moment.

Encart :

Pour fêter ses 30 ans, CKIA offrira une programmation spéciale la journée du 6 juin. Des capsules récapitulatives seront diffusées pendant les émissions pour illustrer le parcours de la station et son évolution. En fin de journée, tous sont invités à une activité spéciale : « À partir de 16 h, La Nef accueillera plusieurs formations musicales de la relève », annonce joyeusement madame Larouche. Des artistes offriront des prestations jusqu’à 20 h, le tout retransmit sur nos ondes. La station souhaite offrir un événement festif pour souligner son anniversaire et espère la grande participation du public. Pour ceux qui désireront en apprendre davantage sur l’histoire de la station, l’émission CKIA FM, 30 ans de différence est diffusée tous les samedis à midi et est disponible en baladodiffusion sur le site Web de la station.

CKIAFM.ORG

Cœur de mailles