Accueil / 2015 - Vol. 9 No 1 / La photographie à l’honneur

La photographie à l’honneur

Lida MOSER, la famille du conteur Pierre Pilote, aux Éboulements, 1950. BAnQ Québec
Lida MOSER, la famille du conteur Pierre Pilote, aux Éboulements, 1950. BAnQ Québec

Partenaire : Musée national des beaux-arts du Québec

Discipline artistique appréciée du public, la photographie permet de capter images et moments précieux et de les fixer grâce à l’action de la lumière. Pendant une saison complète, le Musée national des beaux-arts du Québec ( MNBAQ ) consacre une place considérable à cet art à travers trois nouvelles expositions.

Bryan Adams s’expose

Reconnu pour ses retentissants succès musicaux à l’échelle planétaire, le chanteur et auteur-compositeur canadien Bryan Adam s’avère également un photographe fort prisé. Récipiendaire de nombreuses distinctions en photographie et collaborateur de magazines de mode tels que Vogue, Harper’s Bazaar ou Elle, ce photographe autodidacte est spécialisé dans le portrait. Depuis plusieurs décennies, il excelle à dévoiler la personnalité et la sensibilité de ses modèles, célèbres ou inconnus.

Une de ses séries, Wounded – The Legacy of War, porte sur des militaires anglais ayant combattu en Afghanistan ou en Irak. Ainsi, il rend hommage à ces écorchés de la guerre de même qu’à leurs familles.

En exclusivité sur la côte est du Canada, cette exposition rassemble près d’une centaine de portraits d’artistes du cinéma, de la musique, du monde des arts, de célébrités et de soldats britanniques revenant d’Irak et d’Afghanistan. Elle est présentée jusqu’au 14 juin 2015.

1950 – Le Québec de la photojournaliste américaine Lida Moser

La photojournaliste américaine Lida Moser ( 1920-2014 ) est reconnue pour ses portraits de la scène culturelle new-yorkaise. Elle l’est également pour le reportage qu’elle a réalisé sur le Québec des années de l’après-guerre.

En juillet 1950, elle parcourt la province de Québec et y prépare un reportage pour le célèbre magazine américain Vogue. Elle capte avec fascination paysages ruraux, scènes urbaines, architecture, œuvres d’art et artisanat d’ici, mais aussi de nombreux portraits d’enfants, de sculpteurs, de conteurs, d’acteurs, etc.

Un peu plus tard, la même année, Lida Moser revient pour renouveler l’expérience. Cette fois, elle réalise un reportage pour le magazine Look, qui met en évidence de singulières ressemblances entre des visages de sculptures sur bois et ceux d’enfants québécois.

Cette exposition propose près de 200 photographies retraçant les séjours de Moser au Québec. L’événement se poursuit jusqu’au 10 mai 2015.

Incarnations – Photographies de la collection du MNBAQ de 1990 à aujourd’hui

Les photographies de cette collection, réalisées des années 1990 à nos jours, exposent le corps sans artifice, théâtre de joies et de peines, portant fièrement les stigmates de son parcours. Véritables contre-pieds aux images retouchées véhiculées dans les réseaux sociaux ou les publicités, ces œuvres sont, au contraire, marquées par une émouvante authenticité.

La sélection regroupe des œuvres de Raymonde April, Chih-Chien Wang, Geneviève Cadieux et Andrea Szilasi, pour ne nommer que ceux-ci. Ces différents artistes ont choisi de placer les rapports humains et la notion d’identité au cœur de leur démarche.

Une trentaine de photographies sont présentées jusqu’au 10 mai 2015.

mnbaq.org

Cœur de mailles